Tu sais que c’est la fin de ta carrière quand …

30 octobre 2013 - 09:28

Plus les matchs passent et plus tu recules d’un cran.

 

A l’échauffement, tu te mets à la dernière place pour voir si les petits jeunes ne traînent pas.

 

En fait non à l’échauffement, tu te mets à la dernière place pour t’échauffer « à ton rythme ».

 

Tes partenaires finissent pas t’appeler le « doyen de l’équipe ». Terme plus politiquement correct que « le vieux ».

 

Tu te prépares dans le vestiaire, et que tu mets plus de temps à mettre des chevillières, des strappings que d’enfiler ton maillot, tes pompes etc.

 

Tu t’échauffes, et que tu regardes vite fait les joueurs d’en face pour voir si y a pas des Usain Bolt ou des Gareth Bale en puissance. La vitesse, c’est plus trop ton truc.

 

Tu viens d’enchaîner 2 sprints d’affilée, et ton témoin de VMA est déjà dans le rouge. Et là, tu te dis « mais putain, je faisais comment avant ? »

 

Le dimanche soir après le match, t’es allongé dans ton canap’, t’as même plus la force d’aller pisser. Même pendant la pub du CFC.

 

Le lundi matin, tu te lèves, et tu te traînes comme une loque jusqu’à l’escalier. Là, t’attrapes la rambarde à deux mains et tu descends les escaliers une marche après l’autre.

 

T’avais oublié que t’avais des articulations aux genoux et aux chevilles.

 

Tu es sur le terrain, et que t’entends certains supporters adverses débiter tout un ramassis de conneries et que tu te dis « putain, qu’est-ce que je fous là ? »

 

Tu fais un marquage individuel sur corner, et tu que te surprends à maitriser « la clé de bras » ou le tirage de maillot pour empêcher ton adversaire de sauter. La détente sèche à 2m du sol, ça c’était avant.

 

Tu joues derrière et l’attaquant adverse lancé comme une balle va filer au but, tu ne cherches plus le duel, tu fais la faute à 40m de tes buts, style « je l’ai pas fait exprès Monsieur l’arbitre ». Le 40m en moins de 4 secondes, ça c’était avant.

 

Après les matchs, tu bois un coup et tu te retrouves avec les anciens combattants et que dans la conversation la phrase «le foot ça a changé, avant c’était autre chose quand même. » revient plusieurs fois.

 

Les petites superstitions que tu pouvais avoir avant un match ont disparu, et que tu te surprends de plus aller chier un coup avant de rentrer sur le terrain. La pression, tout ça, c’était avant.

 

Tu demandes à l’arbitre plusieurs fois pendant le match « Combien de temps il reste s’il vous plait » ?

 

A l’échauffement ballon avant le match, tes partenaires claquent du porte manteaux, de la roulette, de l’amorti du cul et du coup du foulard. Toi, tout ce que tu sais faire, c’est contrôle passe. Propre. La vieille école quoi.

 

On est Mercredi. T’as joué le Dimanche et que tu as toujours mal aux jambes.

 

A cause des matchs reportés durant l’hiver, tu angoisses à l’approche du mois de Mai et de ses jours fériés : jouer tous les 3 jours, c’est plus trop possible pour toi.

 

Tu commences à te renseigner sur les équipes vétérans du coin, et les matchs du dimanche matin.

 

Toujours à l’échauffement d’avant match, t’évites les frappes de mules à 20m. Le claquage est devenu ton pire enemi.

 

Tu te surprends à regarder derrière toi, et tu te rends comptes que tes 27 ans de foot sont passés comme une fusée.

 

Sur le terrain, tu viens d’enchainer 2 dribbles et un débordement. Tu tentes de te remettre sur ton bon pied et d’envoyer une grosse praline en lulu. Et puis non. Le fameux « coup de rein », tu l’as perdu. Comme ça sans prévenir. Et tu te dis encore « mais putain, comment je faisais avant ??? »

 

Tu regardes les chaussures de tes partenaires ou de tes adversaires, et que t’en prend plein les yeux, c’est tellement fluo que t’en as mal au crâne.

 

Dans le vestiaire, dès que tu rentres, tu vises la place à côté du radiateur. Surtout en hiver.

 

Tu sais pas pourquoi mais le terrain te paraît de plus en plus grand.

 

Dans le vestiaire, on se fout de toi parce que « le vieux » squatte le radiateur. Le pire dans tout ça, c’est que tu faisais pareil quand t’avais 20 piges. Putain de temps qui passe.

 

Tu te surprends à prendre la parole dans le vestiaire à la mi-temps ou après un match pour pousser une gueulante et recadrer certaines choses. Et oué ton statut d’ancien t’impose certains devoirs.

 

Le dimanche soir, tu rentres tranquillou à Clairfontaine pour refaire le match avec Nanard, et que ta fille te claque « Papa, tu viens dans le trampoline avec moi ?? ». Et là t’écrases une larme, tellement t’as mal aux guiboles.

Commentaires

BIENVENUE SUR NOTRE SITE OFFICIEL

L'AS COLLEGIEN est fier de vous accueillir sur son site officiel.

Ce véritable outil professionnel a été créé avec footeo et va nous permettre de communiquer avec nos joueurs, nos dirigeants, nos partenaires, et de manière générale, avec toute personne suivant la vie du club.

Venez souvent nous rendre visite, les mises à jour seront fréquentes !

CODE SPORTIF

Ce Code s'applique pour tous les sportifs débutants ou non, mais également aux parents

1- Se conformer aux règles du jeu.

2- Respecter les décisions de l'entraîneur,de l'arbitre.

3- Respecter adversaires et partenaires.

4- Refuser toute forme de violence et de tricherie.

5- Être maître de soi en toutes circonstances.

6- Être loyal dans le sport et dans la vie.

7- Être exemplaire, généreux et tolérant.

LIEN DISTRICT SEINE ET MARNE

Vous accéderez en cliquant sur le lien ci-dessous  au site du district de seine et marne Nord.

District de Seine-et-Marne Nord

http://seineetmarnenord.fff.fr/cg/8003/www/index.shtml